• Actualité précédente
  • Retour accueil
  • Actualité précédente

#CultureFurax : Communiqué des Fédérations Régionales des Arts de la Rue

vendredi 2 octobre 2020

#CULTURE FURAX - Communiqué du 30 septembre

La FéRue, la FAREST, GRUE, Grand’Rue, la FédéAURA, la FédéBreizh et Le Ministère de la Ruépublique prennent la parole pour alerter sur la situation des artistes, technicien.ne.s, organisateur.trices et publics des Arts de la rue.

Les arrêtés publiés par les préfectures suite à l’annonce du gouvernement du 23 septembre 2020, annulant plusieurs évènements de manière brutale nous laissent face à un flou aussi ambigu qu’incompréhensible.

Sommes-nous un groupe rassemblé sur la voie publique limité à 10 personnes ?

Sommes-nous un événement limité à 1000 personnes ?

Sommes-nous un ERP (établissement recevant du public) habilité mettant en place les conditions d’accueil respectant les règles sanitaires et les mesures barrières ?

Sommes-nous interdits de faire ce qui est autorisé en salle avec une billetterie quand nous déployons nos imaginaires dans l’espace public et gratuitement ?

C’est à cette injonction à définir "ce-que-nous-sommes" que nous répondons QUI nous sommes :

Nous sommes des professionnel.le.s, des travailleur.euse.s d’une certaine vision de l’art comme lien social, art comme ciment démocratique, mais aussi art comme graine du commun.

Nous sommes chez nous dans la rue, qui appartient à tout le monde. Nous sommes, et nous l’avons prouvé, capables de nous adapter à cette situation exceptionnelle en faisant preuve de responsabilité et de compétences en matière de gestion des foules et de l’espace public. Aucun cluster n’a été recensé lors des événements Art de la rue de cette saison.

Les annulations des représentations et évènements en espace public, pour certaines à moins de 24h, ont des conséquences considérables pour les équipes artistiques et les festivals.

Nous demandons donc que soient éclaircis, sans ambiguïté, ces arrêtés qui aujourd’hui laissent à l’interprétation des collectivités le choix d’interdire nos spectacles, concerts, festivals, performances, etc.

Nous demandons que les Arts en espace public relèvent des événements limités à 1000 personnes, comme Roland-Garros, comme les présentations de la Nuit Blanche qui se dérouleront à Paris ce w.e, et comme tant d’autres.
Les arts de la rue sont des partenaires solides, des appuis disponibles, des alliés précieux et indispensables en ces temps difficiles où l’urgence est aussi à la réactivation d’émotions collectives, à la poétisation, et au sauvetage d’un espace public désirable pour tou·te·s.

Les signataires :
- La Fédé Breizh - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Bretagne
- La FéRue - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Île de France
- La FAREST - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Grand Est et Bourgogne Franche-Comté
- GRUE - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Pays de la Loire
- Grand’Rue - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Nouvelle-Aquitaine
- la FédéAURA - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Auvergne et Rhône-Alpes
- Le Ministère de la Ruépublique - Fédération Régionale des Arts de La Rue en Normandie

Le Fourneau est membre de la Fédé Breizh.

- Retrouvez-le communiqué de presse en ligne

Documents joints