Le Fourneau accueille de nouveau des résidences d’artistes mais reste fermé au public. Plus d’infos...

"Navigation à vue..." : Message de Caroline Raffin, directrice du Fourneau, le 11 mai 2020 à 09h09. Plus d’infos...

La saison printanière et estivale de théâtre de rue est annulée. Plus d’infos...

  • Actualité précédente
  • Retour accueil
  • Actualité précédente

Depuis St Thurien, les co-directeurs du Fourneau s’adressent au Président de la République.

jeudi 12 juin 2014

St Thurien, le jeudi 12 juin 2014 à 12h12,

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République,
Copie à Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social,
Madame la Ministre de la Culture et de la Communication,

Monsieur le Président,
Réunis ce jour à St Thurien à l’occasion de l’annonce de La Marée de Théâtre de rue Les RIAS 2014 prévue du 26 au 31 août en Pays de Quimperlé,
en présence de nombreux élus locaux et des forces vives des 16 communes concernées,
nous jugeons de notre devoir de vous interpeller solennellement
 :

Le 8 avril 2014, avec les 13 Centres Nationaux des Arts de la Rue, nous alertions vos ministres sur les méfaits de l’accord UNEDIC signé à la va vite le 22 mars par des partenaires sociaux. Aujourd’hui, le mouvement de mobilisation déclenché par les intermittents et les précaires, soutenu par l’ensemble des métiers du spectacles, fait craindre le pire pour le déroulement des festivals de l’été. Dans le contexte qui pèse sur la création artistique et les emplois culturels, nous demandons à votre Gouvernement de ne pas agréer cet accord le 18 juin prochain.et de rouvrir les négociations sur la base des propositions du Comité de suivi.
Ce Comité, composé de parlementaires de différentes sensibilités et de partenaires sociaux du secteur, travaille depuis plus de 10 ans : il a fait des propositions pertinentes, justes, adaptées et plus économiques pour la renégociation des annexes 8 et 10 dans le cadre de l’ensemble des négociations sur l’assurance chômage.

Conjuguée aux graves orientations de repli sur soi révélées par les récentes consultations électorales, la destruction progressive du régime des intermittents entérinerait la déchirure du tissu culturel français. Nous avons besoin d’un engagement global de l’état dans le champ artistique et culturel :
nous comptons sur vous !

Michèle Bosseur et Claude Morizur,
co-directeurs du Centre national des arts de la rue Le Fourneau,

................................................> Lettre en téléchargement par ici