Le Fourneau accueille de nouveau des résidences d’artistes mais reste fermé au public. Plus d’infos...

"Navigation à vue..." : Message de Caroline Raffin, directrice du Fourneau, le 11 mai 2020 à 09h09. Plus d’infos...

La saison printanière et estivale de théâtre de rue est annulée. Plus d’infos...

  • Actualité précédente
  • Retour accueil
  • Actualité précédente

L’art est Public, et à Brest on y travaille !

jeudi 24 avril 2014

Affichage commun des équipes du Centre national des arts de la rue Le Fourneau et de la Compagnie Les Philébulistes en résidence de création à Brest jusqu’au 30 avril 2014 :

Les salarié(e)s du Centre national le Fourneau et de la Cie les Philébulistes rejettent le nouvel accord du 22 mars concernant les annexes 8 et 10 de la convention UNEDIC*. Toutes et tous réclament le refus de l’agrément par le gouvernement, et revendiquent de nouvelles négociations pour une réforme juste et équitable du régime des intermittents du spectacle et de l’ensemble des chômeurs.
Les salarié(e)s du Fourneau et des Philébulistes rejoignent ainsi les luttes incessantes menées par les organisations membres du Comité de suivi sur l’Intermittence depuis 2003

* Ce nouvel accord risque d’être validé le 22 mai prochain. Il comporte des effets induits sur les entreprises et les salariés, en particulier les 3 points clés du texte :

1) l’augmentation de 2 % des cotisations salariales et patronales : l’ensemble des cotisations pour l’assurance chômage s’élèvera donc à 13.3 % pour les annexes 8 et 10 contre un taux variant entre 6.7 % et 9.7 % au régime général. Cela pénalisera les entreprises qui subissent par ailleurs des restrictions budgétaires et les salariés, dont beaucoup risquent de voir leurs revenus nets diminuer.

2) le différé d’indemnisation : cette mesure est la plus pénalisante pour une majorité de salariés aux revenus faibles ou moyens. Ils n’ont pas à subir une augmentation de la carence par rapport à celle prévue par le système actuel.

3) le plafond mensuel du cumul salaires + indemnités : des organisations représentatives préconisent un plafonnement de cumul salaires + indemnités. Mais ce plafond doit être plus bas et surtout annuel, pour davantage d’équité et une meilleure prise en compte des variations d’activité. Il doit être assorti d’une date anniversaire fixe avec indemnisation sur 12 mois à justification de 507 heures travaillées au cours des 12 derniers mois.

D’ici le 22 mai, les salarié(e)s du Fourneau et des Philébulistes entendent relayer les actions communes qui visent à embarquer le plus grand nombre de citoyens dans la promotion de la culture en France, en Europe et dans le Monde entier.